Les points essentielles que les leaders politiques doivent avoir

décembre 7, 2021

Le leadership politique est essentiel dans une république démocratique constituée de nombreuses branches du gouvernement dirigées par des politiciens élus de divers partis politiques. Les électeurs de tous les horizons idéologiques se tournent vers la capitale nationale et ses personnalités les plus puissantes pour obtenir des informations, des conseils et des orientations sur les questions qui affectent leur vie quotidienne.

Mais, pour être un leader politique vraiment efficace, que faut-il faire ? Si presque tout le monde peut penser à un représentant, un sénateur ou un président, passé ou présent, qui, selon lui, incarne la notion de leadership politique, quelles sont les caractéristiques qui font qu'un politicien mérite ce titre ? En un mot, qu'est-ce que le leadership politique implique dans la pratique ?

Cela peut vous intéresser : La différence entre politique et stratégie

Entre-temps, la plupart des dirigeants d'entreprise et des personnes importantes s'accordent sur les principales caractéristiques qui constituent un leader fort.

Honnêteté

S'il y a une chose sur laquelle presque tout le monde s'accorde pour dire que c'est l'un des traits les plus essentiels du leadership d'un politicien, c'est l'honnêteté. Il a été dit qu'une personne est aussi bonne que sa parole, donc lorsque les élus tiennent leurs promesses, leurs partisans leur rendent généralement la pareille dans les urnes.

A lire également : Pourquoi la démocratie est importante

Les politiciens ne représentent pas toujours l'honnêteté aux yeux du grand public. Dans un sondage Gallup, seuls 12 % des personnes interrogées ont indiqué qu'elles pensaient que les membres du Congrès avaient des normes éthiques élevées, ce qui les place en deuxième position sur la liste (les vendeurs de voitures sont en dernière position).

Étant donné le peu d'intérêt porté par les politiciens précédents, les bons leaders politiques peuvent se distinguer en étant plus directs et francs quant à leurs positions et en s'abstenant de faire des promesses qu'ils ne pourront pas tenir. En conséquence, quel que soit le parti politique, les personnes qu'ils représentent auront davantage confiance en eux.

Conscience de soi

La conscience de soi n'est pas, en général, une compétence acquise. Il faut du temps pour la développer et travailler à devenir plus conscient de la façon dont on est perçu par les autres. Les leaders politiques qui pratiquent régulièrement la conscience de soi peuvent être des leaders efficaces en utilisant leurs compétences et en demandant à leurs collaborateurs de leur dire si leur comportement, leurs remarques ou leurs interactions sont en phase avec le public ou leurs pairs.

Respecter les autres

Faire passer les autres en premier est une merveilleuse qualité de caractère ; cela démontre que les gens se soucient de l'importance du service plutôt que de l'individu. Compte tenu de la façon dont ils sont arrivés à leur poste, c'est facilement l'un des meilleurs traits de caractère qu'un politicien puisse avoir. En d'autres termes, les électeurs les ont élus à leur poste. Par conséquent, il est essentiel que les décisions prises au Congrès, lors des réunions et dans les communications représentent les souhaits de leurs citoyens. Lorsque les électeurs pensent que leurs législateurs correspondent à leurs valeurs et à leurs souhaits, ils sont plus susceptibles de voter à nouveau pour eux en novembre.

L'écoute active est une compétence qui vous permet d'être attentif.

Dans le même esprit, un excellent leader est quelqu'un qui écoute activement. Les bons leaders politiques doivent être continuellement à l'écoute des personnes qu'ils représentent, qu'il s'agisse d'adopter des lois, de communiquer avec les partisans sur les médias sociaux, de répondre aux courriels et aux appels téléphoniques, ou de prendre le temps de tendre la main aux personnes dans le besoin. Les législateurs ne sont peut-être pas en mesure d'écouter tout le monde en même temps, ni même de plaire à tout le monde, mais il est essentiel de faire un effort. L'écoute active exige également d'admettre que ses idées préconçues sont incorrectes, ce qui peut être découvert par une volonté d'apprendre.